Au nom d’Allah le Clément, le Miséricordieux, Louanges à Allah.

 

Le dogme islamique - Acquisition du niveau de base

page 1 - page 2 - page 3 - page 4 -page 5 - page 6

Louange à Allah, Seigneur de l’univers. J’atteste qu’il n’y a pas d’autre divinité digne d’adoration qu’Allah, l’Unique sans associé ; et j’atteste que Muhammad est Son serviteur et Son Messager, que la miséricorde d’Allah et la paix soient sur lui en abondance ainsi que sur sa famille et ses Compagnons jusqu’au Jour de la Résurrection.  
Ô Allah nous ne savons que ce que Tu nous as appris, c’est Toi qui détiens la science. Ô Allah apprend nous ce qui nous apportera du bien et fais nous profiter du bien de ce que Tu nous as appris et augmente nos connaissances. Et embelli le bien à nos yeux et aide nous à le suivre. Et enlaidi le mal à nos yeux et aide nous à nous en détourner. Et mets nous parmi ceux qui écoutent la parole et suivent les meilleures d’entre elles. Et fais de nous tes bons adorateurs par Ta miséricorde. Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur le prophète Mohammad, celui qui a tenu sa promesse, le confident.

L'apprentissage du dogme islamique est la clé de la religion musulmane et par conséquent il est [1] wajib ou [2] fard 'ayni c'est-à-dire obligatoire pour tout croyant de posséder un certain nombre de connaissances de base sur sa croyance et comme les savants l'ont expliqué, cela suit l'ordre divin qui  dit :

19. "Sache donc qu'en vérité, il n'y a point de divinité à part Allah"
Sourate 48 Mohammad

En arabe, fa 'lam - فاعلم , traduit par "sache donc", signifie que nous devons savoir, donc apprendre qu'il n'y a qu'un seul Dieu.
L'aquida ( عقيدة) ou dogme est donc une connaissance ou (معرفة) ma'rifat.
En effet, celui qui n'a pas ou peu de connaissances est facilement en proie aux doutes, car s'il réfléchit, il n'a pas de bases, de repères auxquels il puisse se référer et il existe des diables qui sont spécialisés afin d'installer le doute dans notre esprit comme ce hadith le prouve :

D’après Abou Hourayra, le Messager d’Allah a dit :

 « Les gens ne cesseront de se poser des questions jusqu’à ce que l’on dise : Allah a créé la créature ! Mais qui a créé Allah ? Quiconque se pose cette question, doit dire : je crois en Allah »;

On raconte également qu'un musulman serait parti en Suisse, qu'il aurait discuté sur la religion et que son interlocuteur l'aurait fait sortir de l'islam. L'aquida ( عقيدة) (dogme) est donc ce qu'il y a de plus important à maîtriser et ce n'est pas une science difficile, elle est au contraire facile, car elle est en accord avec la raison, la logique.

(Définition:)
La religion est une orientation divine qui dirige tous ceux qui ont un esprit saint vers ce qui leur apportera le bonheur dans cette vie et l’autre, suivant leur propre choix et avec l’agrément de Dieu.

C'est une orientation divine, car Dieu nous a créé croyant ou "fitra".
La religion (ad dinn), est le choix de la croyance en Dieu atteint notamment par la réflexion correcte.
C'est un choix, car on choisit toujours même si on est né musulman, en effet, on a pris la décision de rester musulman.

Comme le dit Allah :

29. Et dis : “La vérité émane de votre Seigneur”. Quiconque le veut, qu'il croit, et quiconque le veut qu'il mécroie”.
Sourate Al kahf

(Nous continuons à illustrer la définition : "un esprit saint vers ce qui leur apportera le bonheur dans cette vie et l’autre")
La foi en Allah est sûrement l'idée centrale de notre religion, comment passer sa vie à se demander uniquement ce que nous allons manger, comment nous allons gagner de l'argent, comment nous amuser et ne jamais penser à répondre aux questions existentielles :
Pourquoi suis-je là? Qu'est-il arrivé à ceux qui m'ont précédé, quel est mon lien avec eux, que se passera t-   il dans la tombe, quel est le but de la vie? Et c'est justement un esprit sain qui réfléchit à ces questions.

Si une personne ne se pose pas ces questions, c'est soit que la personne est têtue, soit arrogante, soit qu'elle fait preuve d'une absence d'esprit étonnante, soit qu'elle a commis des péchés en excès ce qui a éteint sa foi et fait dévier son cœur. Qu'Allah nous en préserve.
Un jour un cheikh donnait une leçon de religion à une assemblée féminine, quelques femmes regardaient leur montre pensant à aller chercher leurs enfants, d'autres discutaient de ce qu'elles avaient fait à manger, tout d'un coup l'électricité se coupa au point où on ne voyait même pas sa propre main devant soi. La nuit totale, alors le cheikh a dit : "C'est ainsi que la mort arrive, soudainement, plus personne à aller chercher, ni quelqu'un à appeler, c'est fini" Toutes les femmes ont alors fait un silence totale. Une semaine après l'une d'entre elle est revenue voilée, malgré les pressions de sa famille, mais plus, elle a réussi à convaincre cinq femmes de sa famille à se voiler! C'est comme la parole du très Haut :

"Ô hommes! La promesse de Dieu est vérité. Ne laissez pas la vie présente vous tromper, et que le grand trompeur (satan) ne vous trompe pas à propos de Dieu"

Le Messager de Dieu a dit :

"Trois choses accompagnent le défunt : ce sont sa famille, ses biens et ses œuvres. Deux d'entre elles reviennent, tandis que la troisième reste avec lui. Sa famille et ses biens reviennent tandis que ses œuvres restent avec lui."

Le prophète a passé sa vie à appeler ses contemporains à la croyance en Dieu et à rappeler aux gens :

"Dites qu'il n'y a qu'un seul Dieu est vous réussirez."

Cependant, il faut croire en ayant des connaissances stables, (ou (معرفة) ma'rifat) savoir répondre à des questions primordiales, si on ne savons pas par exemple qu'il n'y a rien avant Dieu qu'il est Le premier, qu'Il peut tout, sait tout, si nous ne connaissons pas certaines caractéristiques d'Allah alors qui adore t- on?

La religion est divisée en trois :

  1. Al Iman ou croyance qui comporte six piliers : la foi en Allah, aux anges, aux livres, aux prophètes, au jour dernier et à la prédestination bonne ou mauvaise.
  2. Al Islam qui a cinq piliers dont  la prière, le jeûne, l'aumône légal et le pèlerinage et comprend donc les actes d'adorations, le licite et l'illicite…, c'est-à-dire les affaires liées à la pratique.
  3. Al Ihsan (la bienfaisance, c'est adorer Allah comme si tu Le voyais, car si tu ne Le vois pas Lui te voit. (On peut l'appeler aussi tatawuf, tazkiyah, akhlaq, tarbiya) et c'est tout ce qui se rapporte à la sincérité, la loyauté, la patience, la douceur, le pardon, la miséricorde…C'est-à-dire les affaires liées au comportement.

Tableau n 1

(ouvrez le tableau en cliquant sur le lien, l'image s'ouvre, puis cliquez sur retour avec la flèche du navigateur pour revenir à l'article)

 Cette division fait partie des notions de base de notre religion, elle nous a été enseignée par l'ange Gabriel. Il est rapporté sur l'autorité de 'Omar b. Al-Khattab, r.a, qu'il a dit :

«  Un jour, tandis que nous étions assis avec le Messager d’Allah, un homme est apparu devant nous. Ses vêtements miroitaient de blancs, ses cheveux étaient du plus sombre noir. Il ne laissait apparaître aucune trace de voyage alors qu’aucun de nous ne le connaissait! Il avança jusqu’à ce qu’il s’asseye devant le prophète, . Il posa ses genoux juxtaposés à ceux du prophète, , et plaça ses mains sur ses cuisses. Puis il a dit: « Ô Mohammed ! Informe-moi sur l’Islam ? » Alors le Messager d’Allah, a dit : « L’Islam c’est de témoigner qu’il  n’y a pas d’autre divinité excepté Allah  (Ach-hadou Ane la Ilaha Illa Allah) et que Mohammed, , est Son Messager (wa Anna Mohammadane Rassoulou Allah). C’est encore accomplir la prière, s’acquitter de la Zakât,  jeûner le Ramadhan et effectuer le pèlerinage à la Mecque (pour celui qui le peut). » Il a dit: « Tu dis la vérité! » Omar a dit : « Nous nous sommes étonnés, il l’interroge puis il l’approuve ! » Puis (cet étranger) a dit: « Informe-moi  sur l’Iman (la foi) ? »
Il a dit: « C’est croire en Allah,  en Ses Anges, en Ses Livres sacrés, en Ses Messagers, au Jour Dernier et en la prédestination. »
Il a dit: « Tu dis la vérité! Informe-moi  sur l’Ihsan (la bienfaisance/l'excellence) ? » Il a dit: « C’est adorer Allah comme si tu Le voyais, car si tu ne Le vois pas, Lui te voit. »Il dit : « Tu dis la vérité! Alors, il dit : informes-moi de l'Heure ? » Le Messager d’Allah, , a répondu, en disant : « L'interrogé n'en connaît pas plus que celui qui l'interroge. » Il dit : « Parles-moi alors de ses signes » Le Messager d’Allah, a dit : «  [Parmi] ses signes sont que la femme esclave donnera naissance à sa maîtresse (fille de son maître) et que les pauvres, nus et va-nu-pieds, les bergers, rivaliseront
en élevant de grands bâtiments. » L'étranger est parti, je suis resté un moment. Le Prophète m'a dit : «  Omar, sais-tu qui était la personne qui posait des questions ? » J'ai répondu que Dieu et Son Messager savaient mieux. Le Prophète, a dit : « Cet homme est Jibril (l’Archange Gabriel) : Il est venu vous apprendre
votre religion. »
Rapporté par Muslim.

Notes :

[1] Suivant la jurisprudence shaféite, « wajib » et « fard » ont la même signification, sauf en ce qui concerne le « hajj » : Car pendant le pèlerinage, le « fard » représente ce que l’on est obligé de faire pour que notre « hajj » soit réglementaire comme la station d’Arafat, ou « tawaf al ifada »… Le « wajib » dans le pèlerinage sont des rites qui sont également requis, mais si on ne les exécute pas, notre « hajj » comptera tout de même, cependant il y aura un défaut qu’on devra compenser en égorgeant un mouton, comme « rami l jamara », « al ihram min al miqat ».

[2] Ce sont toutes les obligations, « fard », imposées de la même manière à tous les membres, majeurs et sains d’esprit, de la communauté sans exception : comme le jeûne et la prière. Et si une partie seulement des musulmans exécute ces rites, les autres n’en seront pas dispensés pour autant.

Page 1/6

Lire la suite

Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur le prophète Mohammad, celui qui a tenu sa promesse, le confident. Ô Allah nous ne savons que ce que Tu nous as appris, c’est Toi qui détiens la science. Ô Allah apprend nous ce qui nous apportera du bien et fais nous profiter du bien de ce que Tu nous as appris et augmente nos connaissances. Et embelli le bien à nos yeux et aide nous à le suivre. Et enlaidi le mal à nos yeux et aide nous à nous en détourner. Et mets nous parmi ceux qui écoutent la parole et suivent les meilleures d’entre elles. Et fais de nous tes bons adorateurs par Ta miséricorde.

Gloire à Toi Seigneur, que Tes louanges soient célébrées, j'atteste qu'il n'y a de divinité que Toi, j'implore Ton pardon et je reviens vers Toi repentante.