Au nom d’Allah le Clément, le Miséricordieux, Louanges à Allah.

 

La création

 

Abu Abdal Rahman Abdallah Ibn Massud nous a rapporté ceci :
« L’envoyé de Dieu dont la sincérité est confirmé nous parlait ainsi : « C’est sous la forme de « nutfah » que la création de chacun d’entre vous est d’abord rassemblé dans le ventre de sa mère, durant quarante jours. Puis sous la forme d’ « alaqa’ »  durant une même période. Puis sous celle de  « mudgha » une même période encore. Puis lui est envoyé l’ange qui vient lui insufflé l’esprit « ruh » et reçoit l’ordre de proférer quatre paroles : celle qui fixe ce dont sera faite sa subsistance (rizq), le terme de sa vie (ajal) et les œuvres qu’il accomplira (amal), celle enfin qui fixe s’il sera heureux ou malheureux. 
Vraiment par Dieu en dehors de qui il n’y en a point, chacun d’entre vous peut bien agir comme le font les gens du paradis au point d’être séparé d’une seule coudée, mais le livre alors le prend si bien de vitesse qu’il finit par agir à la façon des gens de l’enfer et y entrer effectivement. De la même façon, chacun d’entre vous peut agir comme le font les réprouvés au point que seule une coudée le sépare de l’enfer, mais le livre alors le prend de vitesse, si bien qu’il finit par agir à la manière des élus et rentrer effectivement au paradis. »


عَنْ أَبي عَبْدِ الرَّحْمَنِ عَبْدِ الله بن مَسْعُودٍ ( رَضِيَ الله عَنْهُ ) قال : 
حَدّثَنَا رَسُولُ الله ( صَلَّى الله عليه وَ سَلَّمَ ) وَ هُوَ الصَّادِقُ الْمَصْدُوقُ :
 ِنَّ اَحَدَكُمْ يُجْمَعُ خَلْقُهُ فِي بَطْنِ أُمَّهِ اَرْبَعِينَ يَوْماًنُطْفَةً ثُمَّ يَكُونُ عَلَقَةً مِثْلَ ذَلِكَ ثُمَّ يَكُونُ مُضْغَةٍ مِثْلَ ذَلِكَ , ثُمَّ يُرْسَلُ إِلَيْهِ الْمَلَكُ فَيَنْفُخُ فِيهِ الرُّوحَ وَيُؤْمَرُ بِأَرْبَعِ كَلِمَاتٍ : بِكَتْبِ رِزْقِهِ وَأَجَلِهِ وَ عَمَلِهِ وَ شَََقِيًّ أَوْ سَعِيدٍ , فَوَالله الّذِي لَا إلَهَ غَيْرُهُ إِنَّ أَحَدَ كُمْ لَيَعْمَلُ بِعَمَلِ أَهْلِ الْجَنَّةِ حَتَّي يَكُونُ بَيْنَهُ وَ بَيْنَهَا إِلَّا ذِرَاعٌ , فَيَسْبِقُ عَلَيْهِ الْكِتَابُ فَيَعْمَلُ بِعَمَلِ أَهْلِ النَّارِ فَيَدْخُلَها, وَ إِنَّ أَحَدَكُمْ لَيَعْمَلَ بِعَمَلَ أَهْلِ النَّارِ حَتَّى مَا يَكُونُ بَيْنَهُ وَ بَيْنَهَا إِلَّا ذِرَاعٌ فَيَسْبِقُ عَلَيْهِ الْكِتَابُ فَيَعْمَلُ بِعَمَلِ أَهْلِ الْجَنَّةِ فَيَدْجُلَهَا . 
( رَوَاهُ الْبُخَارِيُّ وَ مُسْلِمٌ )


 A/Les phases de développement de l’embryon

Il existe deux avis sur les phases de développement de l’embryon dans le ventre de la mère :
Soit les trois phases de l’embryon (nutfa, alaqa et mudgha) durent 40 jours chacun (120 jours en tout). Soit les trois étapes (nutfa, alaqa et mudgha) durent 40 jours en tout.
La durée de 120 jours est l’avis choisie par la majorité des savants, pour certains, cependant elle poserait un problème, car elle contredirait ce que la science a découvert aujourd’hui. Mais le problème est complexe et il n’est pas si évident de trancher sur ce sujet.
Ce dont on est sûr, c’est que c’est après ces trois phases de développement que l’âme, « al ru’h », est donné à l’être humain, ainsi que la durée de sa vie et de quoi sera fait son destin.
Et si la question de la durée est si importante, c’est parce que l’autorisation d’avortement (pour une bonne raison) peut se faire uniquement avant que l’âme, « al ru'h », soit donné au fœtus, or si on tient compte des deux explications données à ce Hadith, cela varie entre 120 jours pour certains savants et 40 jours pour d’autres.
Pour bien cerner le sujet, il convient de rentrer un peu dans les détails :

Quelques définitions :
Le mot « nutfah » signifie une goutte de fluide, dans le Qur'âne cela peut désigner aussi bien le fluide mâle, que celui de la femme ou les deux mélangés.
Le mot « alaqa » veut dire quelque chose qui s’accroche (dans l’utérus).
Le mot « mudgha » est un morceau de chair mâchée avec dans le Qur'âne une différence entre le « modgha mokhalaka » (formation des organes), et le « modgha ghair mokhalaka »(non formés).

Informations sur la fécondation et l’évolution de l’embryon :
Le Qur'âne et la sunna avaient apporté des données sur ces domaines depuis très longtemps puisqu’il y a plus de 1400 ans, le prophète a répondu à un bédouin qui se plaignait d’avoir un enfant noir que cela pouvait venir de ses ancêtres. Ce qui est connu sous le nom de transmission génétique aujourd'hui.
Les changements de cycles menstruels sont mêmes mentionnés dans le saint Qur'âne sourate 13, verset 8 :

« Allah sait ce que porte chaque femelle, et de combien la période de gestation dans la matrice est écourtée ou prolongée. Et toute chose a auprès de Lui sa mesure.»

Les règles surviennent en effet par cycles de la puberté à la ménopause. Sauf pendant la grossesse où les parois de l’utérus s’accroissent jusqu’à l’accouchement. Il semblerait qu’il s’agisse ici en fait de l’épaississement des parois de l’utérus lors de la grossesse dont il s’agit.
Ibn Qayim dans son livre al tibyan fi aqsam al quran décrivait déjà l’apparence spongieuse de l’utérus.
Le prophète a aussi précisé que l’être humain n’est pas créé à partir de tout le fluide éjaculé par l’homme, mais seulement à partir d’une petite quantité de ce dernier. (Mouslim)
C’est en effet le cas. Quelques centaines de spermatozoïdes en bonne santé sur des millions atteindront le tube de Fallope de la femme. C’est là que se trouve l’ovule. Et un seul spermatozoïde pénétrera l’ovule.

 Il est intéressant de remarquer que l’ovule commence à tourner lentement dans le sens inverse des aiguilles d’une montre comme les atomes autour du noyau et les planètes autour du soleil.  Tout comme les musulmans font le tawaf autour de la kaba.
Ce phénomène, cette volonté divine, peut être expliquée dans le saint Qur'âne avec ces versets :

« Les sept cieux et la terre et ceux qui s'y trouvent, célèbrent Sa gloire. Et il n'existe rien qui ne célèbre Sa gloire et Ses louanges. Mais vous ne comprenez pas leur façon de Le glorifier. Certes c'est Lui qui est Indulgent et Pardonneur. » S17/44
« Le soleil ne peut rattraper la lune, ni la nuit devancer le jour; et chacun vogue dans une orbite. »36/40

(Il y a plus de 600 ans), Ibn Hajar Al Asqalani (fateh al bari), a dit :
« Quand la semence de l’homme entre dans l’utérus de la femme, il faut attendre six jours pour qu’elle s’accroche »
Et Ibn Qayim, au 13 em siècle, a dit : « Quand la semence entre dans l’utérus de la femme elle forme ce qui ressemble à une structure en forme de balle restant six jours avant de s’y accrocher. »
Les musulmans avaient donc beaucoup d’informations dans ce domaine, contrairement aux autres nations qui avaient adoptés des théories pour vérité. L’une des deux théories d’Aristote provoqua un si grand effet que personne ne chercha vraiment à le contredire et ce durant des siècles. Cette théorie prétendait que l’embryon déjà préformé dans la substance masculine venait ensuite grossir dans l’utérus de la femme.
Personne ne contredit la théorie sauf l’islam.
Dans le Qur'âne, Dieu nous indique ainsi que tout est pair (jusqu’à l’atome). La zygote (sperme plus ovule) est justement appelée par le prophète nutfat ul amshaq. En effet, à un juif, le prophète aurait dit que l’homme est créé à la fois de la sécrétion de l’homme et de la femme.(nutfat ul amshaq)
Et Ibn Abbas à propos de la sourate 76/2 explique que le mot nutfatulamshaq est la combinaison des deux fluides de l’homme et de la femme qui évolue ensuite en différentes phases. (tafsir Ibn Kathir)
La substance femelle (nutfa) est donc indiquée dans le verset 76/2 :

« En effet, Nous avons créé l'homme d'une goutte de sperme mélangé (aux composantes diverses) pour le mettre à l'épreuve. (C'est pourquoi) Nous l'avons fait entendant et voyant.»

Et la substance mâle (nutfa) dans les versets suivants :

 « et que c'est Lui qui a créé les deux éléments de couple, le mâle et la femelle,
46. d'une goutte de sperme quand elle est éjaculée » 53/45-46

(Il faut noter que la traduction française du sens du saint Qur'âne n’est pas toujours très compréhensible pour illustrer l’explication.)

D’après les informations contenus dans le Qur'âne et la sunna, on se rend compte que les musulmans savaient déjà que :

a) L’être humain est formé par la combinaison de substances mâles et femelles.
b) L’être humain n’est pas préformé, mais passe par différentes phases.
Voir aussi Sourate 76/2, 71/13-14, 23/12-14, 22/5.
Dans un Hadith, le prophète a dit :
« Dieu a assigné un ange qui accompagne les différentes phases de développement du nutfa, alaqa et modgha et à chaque phase il demande : Ô Dieu que fait-on ensuite ? Si Dieu poursuit son développement complet l’ange demande : est-ce un garçon ou une fille, sera-t-il heureux ou malheureux, (quel sera) son gagne-pain et la durée de sa vie. Tout est écrit alors qu’il se trouve dans le ventre de sa mère. » (Boukhâry et Mouslim)
Le prophète a aussi dit que l’ange entre dans le ventre entre le 40 et 42 jour après la fécondation et donne une forme (humaine à l’embryon) crée ses oreilles et ses yeux, il fait les os, les muscles et la peau. Ensuite, il demande à Dieu, est-ce un garçon ou une fille ? Comment gagnera t-il sa vie et à quoi la passera t-il ? Dieu donne toutes les réponses à l’ange qui écrit tout ce qui lui arrivera.

A propos du « alaqa », Dieu dit sourate 13/8
A propos du « mudgha », Dieu dit sourate 22/5 et 23/13
A propos des os et de la peau, Sourate 2/259
En ce qui concerne le sexe du bébé, Dieu dit :
Sourate 53/45-46, 75/39, 86/5-9
A six semaines de grossesse, on ne peut pas distinguer le sexe du bébé.
A propos de la formation voir sourate 3/6, 7/11, 40/64, 82/6-8, 59/24.
A propos des oreilles voir sourate : 23/8, 16/78, 76/2.
A propos des yeux voir sourate : 23/78 16/78
Les trois obscurités sourate 39/6  :

« Il vous crée dans les ventres de vos mères, création après création, dans trois ténèbres »

Il serait trop long de développer tous ces points, pour les trois obscurités, on peut juste ajouter qu’elles sont très importantes pour la formation et la croissance du bébé.

A présent, nous avons suffisamment de données pour revenir à notre question de départ :
Quand l’âme est-elle insufflée ?
C’est un sujet très difficile à traiter. Les savants ont d’ailleurs divergé sur leur compréhension de l’âme. Il est cependant nécessaire de s’interroger sur le moment de l’entrée de l’âme sur le fœtus en formation. Le point pratique est de déterminer l’entrée de l’âme pour savoir jusqu’à quand la femme peut avorter. Beaucoup de savants ont permis l’avortement du moment où il existe des raisons médicales. Et tous ont refusé l’avortement après l’insufflation de l’âme sauf dans le cas où la vie de la mère serait en danger. Peut importe la maladie, si elle est diagnostiquée après que l’âme a été insufflée, les juristes ont refusé l’avortement. Il convient donc d’étudier ce sujet. Dans le saint Qur'âne, l’âme à plusieurs sens :
L’âme insufflée, ou l’ange Gabriel, ou le Qur’an ou un autre ange.
L’âme est insufflée lorsque que le fœtus a passé les différentes phases du nutfa, alalqa et mudgha ainsi que la création des os et des muscles. Sourate 23/12-14 :

« Nous avons certes créé l'homme d'un extrait d'argile,
puis Nous en fîmes une goutte de sperme dans un reposoir solide.
Ensuite, Nous avons fait du sperme une adhérence; et de l'adhérence Nous avons créé un embryon; puis, de cet embryon Nous avons créé des os et Nous avons revêtu les os de chair. Ensuite, Nous l'avons transformé en une toute autre création. Gloire à Allah le Meilleur des créateurs ! »

Ibn Jarir Al Tabri, Ibn Kathir et Al Razi explique que l’autre création dont il est question dans ce verset correspond à l’âme insufflée dans le corps en formation.
Le prophète a dit que la création de chacun de vous est collectée en 40 jours d’un « alaqa », il devient un  « mudgha » pour une même période. L’ange lui est envoyé et il écrit quatre choses : ses provisions, son âge, ses actes s’il sera béni ou non. Ensuite l’âme lui est insufflée. (Mouslim, kitab al qadar)
Dans un autre Hadith rapporté par Huzaifa ibn Osaid, le prophète a dit :
Quand le nutfa entre l’utérus et y reste pour 40 nuits, Dieu envoie un ange pour lui donner une forme et crée ses oreilles, sa vue, sa peau, ses os et ses muscles. Ensuite l’ange demande : Ô Dieu est- ce un garçon ou une fille et Dieu indique ce qu’Il a décidé. Il Lui demande ce que sera sa fortune et Dieu indique.
Il y a d’autres expressions pour le Hadith d’Abdulllah ben Massud cité par Al Boukhâry. Certains juristes comprennent que le nutfa, le alaqa et le mudgha sont chacun d’une durée de 40 jours. (Nawawi shareh Sahih Mouslim )
D’autres disent que l’ensemble de la période dure 40 jours (ibn Hajar al Asqalani, fateh al bari, shareh Boukhâry , vol. 11 p. 481)
La majorité des juristes comme déjà précisés pensent que la période totale est de 120 jours. Cela peut parfaitement être accepté par la profession médicale. L’amniosynthèse à 15 semaines permet de détecter les anomalies et des études utilisant les ultrasons ont permis de détecter des malformations à 16 semaines.
La majorité des savants interdisent l’avortement après 120 jours sauf danger pour la vie de la mère, mais d’autres sont encore plus strictes comme Ibn Hazm, Zahyria et Bouti qui interdisent l’avortement même avant ces 120 jours. Il est important de noter que les juristes qui avancent une période globale de 40 jours pour les trois phases ne spécifient pas le moment où l’âme est insufflée au corps en formation. Ils disent seulement que c’est sûrement 40 jours après la formation des organes, sauf les organes sexuels.
Ibn Qayim indique : « Si on demande si l’embryon bouge et perçoit avant d’avoir une âme ? La réponse est que ses mouvements sont semblables à une plante en croissance. Ses mouvements et ses perceptions ne sont pas volontaires. Lorsque l’âme est donnée, ses mouvements et perceptions demeurent volontaires et sont ajoutés à la vie végétative précédant l’insufflation de l’âme. » Ibn Hajar al Asqalani apporte le même argument.
A la 5em et 6em semaine, les bourgeons des membres apparaissent ; les muscles de la tête, du cou et du tronc apparaissent à la 8em semaine. Les muscles périnéaux apparaissent à la 10em semaine. Le premier mouvement volontaire apparaît à la 12em semaine. Même s’il peut commencer à la 8em.
La femme enceinte commence à sentir son bébé à la 16em semaine, certaines mères un peu plus tôt ou un peu plus tard. C’est pourquoi l’idda (période de veuvage) est de 4 mois et 10 jours et ce afin que la femme soit sûre si elle est enceinte ou pas. Si elle est enceinte, l’idda se prolongera jusqu’à l’accouchement.
Le concept d’Ibn Qayim et Ibn Hajjar reliant l’âme à l’apparition des mouvements volontaires est donc remarquable.
Sourate 20/50 :

« “Notre Seigneur, dit Moïse, est celui qui a donné à chaque chose sa propre nature puis l'a dirigée”. »

Personne ne connaît la nature de l’âme 17/85 :

« Et ils t'interrogent au sujet de l'âme, - Dis : “ l'âme relève de l'Ordre de mon Seigneur”. Et on ne vous a donné que peu de connaissance. »

Le mot « ruh » signifie âme pour les exégètes, les autres sens du mot ne s’appliquant pas ici. Mais Yusuf Ali et Mouhammad Asad lui ont donné le sens d’inspiration divine dans ce verset.
Il s’agit ici de l’âme qui donne la vie au corps.
Sourate 38/72 :

« Quand Je l'aurai bien formé et lui aurai insufflé de Mon Esprit, jetez-vous devant lui, prosternés”. »

Et :

« qui a bien fait tout ce qu'Il a créé. Et Il a commencé la création de l'homme à partir de l'argile,
8. puis Il tira sa descendance d'une goutte d'eau vile [le sperme];
9. puis Il lui donna sa forme parfaite et lui insuffla de Son Esprit . Et Il vous a assigné l'ouïe, les yeux et le cœur. Que vous êtes peu reconnaissants ! » 32/7-9

La nature de l’âme ne nous est pas connue, mais l’être humain sait que lorsque l’âme est insufflée le fœtus devient humain, après une vie végétative de nutfa, alaqa et mudgha. La vie humaine ne commence donc pas dès la fécondation qui est végétative. La vie humaine commence quand les muscles se contractent dans l’environnement sombre de l’utérus et ses membranes volontairement comme l’a expliqué Ibn Qayim.

Enfin, d’autres signes peuvent être écrits par les anges comme sur le front de l’enfant.

Le prophète a dit :
« Et l’ange écrit tout ce qu’il rencontrera entre ses deux yeux. » (Al Bazar)
Le lanugo (duvet) visible sur le front et les empreintes digitales qui apparaissent vers le 3em mois peuvent être des preuves de ce type d’écrits indéchiffrés. Ibn Hajar dit que ce type d’écrit de l’ange se produit deux fois, il serait possible que l’un se fasse sur ‘papier’ et l’autre sur le front du fœtus. Mais c’est Dieu qui sait tout cela parfaitement.

 Source: Human development du Dr. Mouhammad Ali Albar.

http://islamicbookstore.com/b3712.html

A suivre...in cha Allah

Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur le prophète Mohammad, celui qui a tenu sa promesse, le confident. Ô Allah nous ne savons que ce que Tu nous as appris, c’est Toi qui détiens la science. Ô Allah apprend nous ce qui nous apportera du bien et fais nous profiter du bien de ce que Tu nous as appris et augmente nos connaissances. Et embelli le bien à nos yeux et aide nous à le suivre. Et enlaidi le mal à nos yeux et aide nous à nous en détourner. Et mets nous parmi ceux qui écoutent la parole et suivent les meilleures d’entre elles. Et fais de nous tes bons adorateurs par Ta miséricorde.

Gloire à Toi Seigneur, que Tes louanges soient célébrées, j'atteste qu'il n'y a de divinité que Toi, j'implore Ton pardon et je reviens vers Toi repentante.

print