Deuxieme jour


Verset
« Et cherchez secours dans l'endurance et la Salat : certes, la Salat est une lourde obligation, sauf pour les humbles, qui ont la certitude de rencontrer leur Seigneur (après leur résurrection) et retourner à Lui seul. »
Sourate Al Baqarah, la vache, versets 45 et 46.
La prière est un fardeau seulement pour ceux qui ne croient pas en l’au-delà. Mais c’est un acte de joie pour celui qui aime Allah et croit au jour dernier. C’est un acte qui mène à la piété et à la vertu. Dans ce verset, il s’agit de rappeler que si nous souffrons de difficultés pour suivre le droit chemin, la patience (l’endurance) et la prière nous aideront à enlever ces difficultés, à renforcer nos pas et à sentir la facilité. Le mot patience est employé dans le saint coran pour montrer que la détermination, le contrôle de soi et la discipline morale, engendre de la patience et le courage nécessaire pour faire face aux malheurs, aux privations et aux tentations. Le coran insiste ici sur le fait que les croyants doivent apprendre à développer cette qualité morale et prier régulièrement pour la renforcer de l’intérieur.  
Hadith
Le prophète صلى الله عليه و سلم a dit :
« La religion consiste en un bon conseil (nasiha), «Relatif à qui ? », lui demandâmes-nous. « Relatif à Dieu, à son Livre, à son Envoyé et aux musulmans, dirigeants et sujets. »
(Muslim)
L'insistance à porter le bon conseil pour ces cinq choses qui sont la religion même du musulman et les respecter signifie préserver sa religion. Et puisque la tromperie est l'opposée du bon conseil, elle est donc contraire à la religion. Il a été rapporté que le Prophète صلى الله عليه و سلم   a dit :
« Celui qui nous trompe, n'est pas des nôtres ».
Histoire
Dans une école, une enseignante décida de donner une nouvelle activité à ses élèves. Elle devait durer une semaine. Elle demanda à chaque élève de venir le lendemain avec un sac de pomme de terre, chacune portant le nom d’une personne qu’il déteste. Le lendemain tout le monde apporta donc un sac, mais chaque sac était différent, certains ne portaient qu’une seule pomme de terre dans leur sac, d’autres deux, d’autres trois et plus. La maitresse leur demanda alors de garder ce sac sur eux pendant toute une semaine. Au fur et à mesure que les jours passaient, de mauvaises odeurs commencèrent à sortir du sac et le poids du sac devint un fardeau. Pour certains le fardeau était plus important que pour les autres, car ils avaient plus de pommes de terre à porter dans leur sac. A la fin de l’expérience, la maitresse les interrogea sur leurs impressions et tous se plaignirent de cette tâche pénible, de leur sac lourd et malodorant. Elle leur expliqua alors le but de cette activité : « C’est exactement ce que représente la haine d’une personne dans notre cœur, nous en porterons le poids où que nous allions. Aussi si nous n’arrivons pas à porter ce sac pour une semaine, comment en porterons-nous le poids toute votre vie. »
Sagesse
La vie sur terre est la prison du croyant et le paradis du mécréant.
Invocation
Seigneur ! Déverse sur nous l'endurance, affermis nos pas et donne-nous la victoire sur ce peuple infidèle.
Rabbana afrigh ‘alayna sabran wa thabbit aqdamana wan sourna alal qaomil kafirin
Idée
Essayons de ne plus dire ni bonjour, ni au revoir, ni bonne nuit, ni salut, mais as-salam aleykoum.
La vie des compagnons
Abu Bakr avait deux ans de moins que le prophète, il eut quatre femmes deux avant la révélation et deux après. La première Qutayla lui donna un fils Abdallah qui intervint durant les évènements de la grotte, il mourut durant son califat, et une fille Asma, surnommée la fille aux deux ceintures. Il y a une divergence d’opinion sur la conversion de Qutayla et les savants s’interrogent sur son divorce ou non avec elle. Sa deuxième épouse se nommait Oum Romane, elle se convertie rapidement, elle lui donna Abd rahman et Aïsha. Abd Rahman embrassa l’islam après avoir combattu son père à Ohod.
La vie du prophète صلى الله عليه و سلم
Les arabes avaient pour habitude d'envoyer leurs nouveaux nés se faire allaiter par une nourrice dans le désert. L'éducation dans le désert était censée rendre l'enfant robuste physiquement et lui permettre de renforcer son caractère pour le futur. Les femmes du désert venaient donc à la ville chercher les enfants à mettre en nourrice chez elles contre une somme d'argent. Le prophète صلى الله عليه و سلم avait été présenté à plusieurs nourrices, mais elles le refusèrent toutes parce qu'il était orphelin. Toutes sauf Halima Assadiya qui accepta de le prendre chez elle. Dieu la favorisa alors et sa situation matérielle s'arrangea. Mohammed صلى الله عليه و سلم   vécu deux ans chez elle, cette dernière, sentant les bénédictions, demanda à Amina si elle pouvait le garder encore deux ans. Ce qu'elle accepta. Après cela, Mohammed vécu deux ans chez sa mère. Lorsqu'il parvint à l'âge de six ans, Mohammed صلى الله عليه و سلم voyagea vers Yathrib accompagné de sa mère et de son grand père, ainsi que de la servante Umm Ayman pour y rencontrer la famille de sa mère, les Bani Najjar. Mais, sur la route, Amina tomba malade et mourut, elle fut enterrée à Al Aboua'. Mohammed retourna donc à la Mecque sans sa mère, désormais orphelin de ses deux parents. Son grand père le prit sous son aile, mais mourut à son tour quand Mohammed atteignit l'âge de huit ans. C'est son oncle, Abu Talib qui s'occupa de lui jusqu’à ce qu’il devienne adulte.

 

| More