Quatorzieme jour


Verset
« Ô les croyants ! Dépenser de ce que Nous vous avons attribué, avant que vienne le jour où il n'y aura ni rançon, ni amitié, ni intercession. Et ce sont les mécréants qui sont les injustes. »
Sourate al Baqarah, verset 253
Dieu demande aux croyants de verser en aumône Ses biens dont Il leur a remis passagèrement la gérance. Ceux qui ne versent pas la zakât sont des dénégateurs.
Hadith
Abû Umma Sada Ibn ‘Ijlan rapporte: Le Prophèteصلى الله عليه و سلم - a dit :
« Celui qui récite Âyatu l-Kursî à la fin de chaque prière prescrite, rien ne l’empêche d’entrer au Paradis, si ce n’est la mort. »
Histoire
Un homme est allé voir le roi et lui a récité un poème pour l’honorer alors le roi lui a dit : « Demande ce que tu veux ». « Me donneras-tu ? », dit l’homme « Oui. » lui répondit le roi. « Je veux des pièces d’argent aux nombres contenus dans les versets que j’ai mémorisé. » dit l’homme. « Pas de problème. » lui dit le roi. Alors l’homme commença à réciter : « Dieu a dit : « Votre seigneur est Unique » Le roi lui donna un dinar. Il dit ensuite : « Si vous ne lui portez pas secours... Allah l'a déjà secouru, lorsque ceux qui avaient mécru l'avaient banni, deuxième de deux. » Le roi lui donna deux dinars. Il poursuit : « Et ne dites pas “Trois”. Cessez ! Ce sera meilleur pour vous. Allah n'est qu'un Dieu unique. » Le roi lui donna trois dinars. Il dit : « Pas de conversation secrète entre trois sans qu'Il ne soit leur quatrième » Le roi lui donna quatre dinars. Il dit : « ni entre cinq sans qu'Il n'y ne soit leur sixième » Le roi lui donna six dinars. Il dit : « Allah qui a créé sept cieux et autant de terres. » Le roi lui donna sept dinars. Il dit : « Et sur ses côtés [se tiendront] les Anges, tandis que huit, ce jour-là, porteront au-dessus d'eux le Trône de ton Seigneur. » Le roi lui donna huit dinars. Il dit : « Et il y avait dans la ville un groupe de neuf individus qui semaient le désordre sur terre et ne faisaient rien de bon. » Il lui donna neuf dinars. Il dit : « S'il n'a pas les moyens, qu'il jeûne trois jours pendant le pèlerinage et sept jours une fois rentré chez lui, soit en tout dix jours. » Le roil lui donna dix dinars. Il dit : « Quand Joseph dit à son père : "Ô mon père, j'ai vu [en songe], onze étoiles, et aussi le soleil et la lune; je les ai vus prosternés devant moi”. » Le roi lui donna onze dinars. Il dit : « Le nombre de mois, auprès d'Allah, est de douze [mois], dans la prescription d'Allah, le jour où Il créa les cieux et la terre. » Le roi lui donna douze dinars, puis appela ses gardes et leur dirent : « Doubler lui la somme et jeter le dehors. » Alors l’homme lui demanda pourquoi. Et le roi de lui répondre : « J’ai peur que tu arrives à ce verset : « et (nous) l'envoyâmes ensuite (comme prophète) vers cent mille hommes ou plus. »
Sagesse
Si tu es un étau endure et si tu es un marteau fait mal.
Invocation
Ô notre Seigneur ! Pardonne-moi, ainsi qu'à mes père et mère et aux croyants, le jour de la reddition des comptes”.
Rabbana aghfirli waliwalidaya walil mouminine yam yaqoumoul hissab.
Idée
Une fois que vous aurez fini la lecture complète du coran, relisez lentement le coran pour réfléchir sur ses versets et en comprendre toute la sagesse. Vous penserez alors que vous le lisez pour la première fois.
La vie des compagnons
Omar était surnommé Al Farouq, c’est le prophète qui lui donna ce surnom quand il se convertie : « Tu es Al Farouq (la marque distinctive) et c’est par toi qu’Allah distingue entre la vérité et le mensonge. » Il fut surnommé aussi Amir Al Muminine, émir des croyants, au début de son califat les croyants ne savaient pas comment le surnommer jusqu’à ce qu’une délégation conduite par Adi ben Hatim dit à Amr ben al Ass :
« Demande à l’émir des croyants de nous recevoir. »
« Qui ? » répondit Amr.
Adi lui dit : « Omar n’est il pas notre émir. »
« Si » répondit Amr.
« Ne sommes-nous pas croyants ? », poursuivit-il.
« Si »répondit Amr.
Il est donc l’émir des croyants. Alors Amr partit voir Omar et lui dit :
« Salut à toi, ô émir des croyants. »
« Émir de quoi? », répondit Omar.
« N’es-tu pas émir ?» lui dit Amr.
« Si » répondit Omar. 
« Alors tu es l’émir des croyants. », dit Amr.
La vie du prophète صلى الله عليه و سلم
(Suite du récit du Miraj) On me prescrit après 50 prières par jour, mais en retournant, je passais devant Moïse. Celui ci me dit :"Qu'est ce qu'on t'as ordonné?"
- On m'a ordonné d'accomplir 50 prières par jour, répondis-je.                                                        
- Ta communauté ne pourra pas accomplir ce nombre. Par Dieu, j'ai fait l'expérience avant toi: j'ai essayé avec les israélites les remèdes les plus durs, (mais sans aucun résultats)! Retournes à ton seigneur et demandes lui d'alléger la chose pour ta communauté!" En effet, je retournai et on enleva dix prières. Et de retour à Moise, il me dit la même chose que précédemment. Je retournai et on m'enleva dix autres. Et Moïse de me faire la même remarque une fois de passage devant lui. Je retournais et on m'enleva aussi dix prières. Et lui d'insister et moi de retourner et le Seigneur de m'enlever encore dix autres et ainsi leur nombre devint de dix prières pour chaque jour. Mais, en retournant, Moïse me dit de nouveau la même chose. Je retournai et on m'ordonna d'accomplir 5 prières par jour. Enfin de retour à Moïse, celui ci m'interrogea : "Qu'est ce qu'on t'as ordonné ?"                                    
- On m'a ordonné d'accomplir 5 prières par jour, répondis-je.
-Ta communauté ne pourra pas les accomplir, car j'ai fait l'expérience avant toi et j'ai utilisé avec les israélites les remèdes les plus durs, mais en vain! Retournes-en à ton seigneur et demandes Lui d'alléger la chose pour ta communauté!
-J'ai beaucoup insisté en demandant à mon seigneur! Et j'ai honte, je dois me soumettre et être satisfait.

Enfin, en quittant une voix m'appela:" J'ai mené à terme l'obligation et j'ai allégé pour mes créatures."

 

| More