Treizieme jour


Verset
« Quiconque prête à Allah de bonne grâce, Il le lui rendra multiplié plusieurs fois. Allah restreint ou étend (Ses faveurs). Et c'est à Lui que vous retournerez. »
Sourate Al Baqarah, verset 245
Cela signifie prendre de ses biens et les dépenser pour servir la Cause de Dieu, sans vouloir de bénéfice ni de gain personnel, mais uniquement pour la face d’Allah. Allah dans sa bonté créditera ainsi une dépense dans sa voie comme un prêt sur Lui même. Il promet que non seulement Il le remboursera, mais multipliera à condition que ce soit un prêt sincère fait à la recherché de son agrément. En ce qui concerne le djihad, il s’agit de s’investir physiquement, financièrement ou les deux.
Hadith
Le prophète صلى الله عليه و سلم -a dit :
« Celui qui fait bien son ablution puis dit : « J’atteste qu’il n’y a qu’un seul Dieu, l’unique, sans associé, et que Mohammed est son prophète et messager. Ô Allah fais que je sois de ceux qui se repentent et de ceux qui se purifient. Les huit portes du paradis s’ouvrent à lui et il pourra rentrer par celle qu’il veut. »
Il s’agit d’une invocation que l’on formule à la fin des ablutions.
Histoire
C’est l’histoire d’un fermier qui avait réussi son entreprise jusqu’à ce qu’il devienne vieux et entende parler de chercheurs de diamants devenus riches. Il décida de partir lui aussi à la recherche de la richesse. Il passa treize ans à rechercher de l’or, mais ne trouva rien si bien qu’il se jeta à l’eau pour se suicider. Pendant ce temps, le fermier qui lui avait acheté la ferme et le terrain avait fait fructifier l’affaire.  Un jour, alors qu’il travaillait aux champs, il trouva un diamant, puis un autre, jusqu'à ce qu’il découvre une mine de diamant sous son terrain. La leçon de cette histoire est que le bonheur est tout près de nous et surtout en nous et que tout ce que nous avons à faire c’est de prendre soin de lui sinon nous aurons des mauvaises idées et des mauvaises habitudes. Pour cela, il nous suffit de faire des invocations et d’avoir des pensées positives.

Sagesse
Si tu ne peux donner une récompense avec ta main, fais qu’au moins ta langue la porte.
Invocation
Ô mon Seigneur ! Fais que j'accomplisse assidûment la Salat ainsi qu'une partie de ma descendance; exauce ma prière, ô notre Seigneur !
Rabbana aja’alni mouqim assalat wa min dhouriyati rabbana wa taqabal addoha.
Idée
Puisque nous sommes presque arrivé à la moitié du mois de ramadan, il est temps de faire un bilan : sommes-nous dans la bonne direction et la bonne intensité ?
La vie des compagnons
Après sa conversion, Omar voulait s’exposer aux sévices des non croyants comme les autres musulmans, un jour il fut heureux d’être pris à parti près de la Kaaba, il attrapa l’un de ses agresseurs lui mis ses doigts dans les yeux et le menaça de les lui crever s’ils ne le laissent pas partir, ce qu’ils firent. Lorsqu’il émigra, il s’équipa comme pour aller à la guerre, se rendit à la Kaaba à l’heure où tous les représentants qorayshites se trouvaient, fit une prière, puis leur dit : «Que les visages s’assombrissent ! Qu’Allah soumette cette arrogance. Celui qui veut rendre ses enfants orphelins, sa mère malheureuse et son épouse veuve, qu’il aille m’attendre derrière cette vallée, car demain j’émigrerai ! » Aucun d’eux n’osa lui répondre. Ibn Massud a dit : « Nous ne cessâmes d’être faibles jusqu’à ce que Omar embrasse l’islam. » Certes Omar était courageux, mais il était surtout fier d’être musulman, fier de son islam.
La vie du prophète صلى الله عليه و سلم
(Suite du récit du Miraj) : (La même chose se passa avec le prophète au 3, 4, 5 et 6 ciel où il trouva successivement : Joseph, Idris, Harun et Moïse.)
En le quittant, poursuit le prophète, Moïse commença à pleurer. Mais pourquoi pleures-tu, lui demanda t-il.
- Je pleure, répondit-il, parce qu'un jeune a été envoyé après moi, mais le nombre de ceux qui appartiennent à sa communauté et qui entreront au paradis est supérieur à celui de la mienne!
Gabriel me fit ensuite monter au septième ciel où il demanda de nouveau qu'on lui ouvre : "Qui est-ce ? lui dit-on.
- Gabriel, répondit-on
- Et qui est avec toi?
- C'est Mohammad.
- Lui a t-on révélé le message?
- Oui.
- Qu'il soit le bienvenu!
J'entrai et je trouvais Abraham. Et Gabriel de me dire toujours : "C'est ton père Abraham, salue le!" Je le saluai et il me rendit le salue, puis me dit : "Bienvenu au fils et au prophète vertueux!" Après tout cela, on me fit montrer au Sidratu al mountaha (le lotus de la limite) et je vis que ses fruits étaient grands comme des cruches et ses feuilles comme les oreilles des éléphants.
Et lui (Gabriel de me dire) : C'est la sidrat al mountaha, je vis ensuite quatre fleuves. Deux visibles et deux autres cachés. Je dis : "O Gabriel c'est quoi?"
-  Les deux qui sont cachés, répondit Gabriel sont deux fleuves du paradis, tandis que les deux visibles sont le Nil et l'Euphrate et on me fit montrer ensuite al bayt al mamur (la demeure fréquentée par les anges où entrent 70 000 anges par jour.)
Puis, on m'apporta trois vases. Le premier contenait du vin, le deuxième du lait et le troisième du miel. Je choisis celui de lait et on me dit : "Tu as ainsi choisi la fitra suivi par toi et par ta communauté." (À suivre)

 

| More