Vingt septieme jour


Verset
« Ceux qui croient et accomplissent de bonnes oeuvres auront une énorme récompense jamais interrompue.»
Sourate al fussilat, verset 8
Hadith
Abû Hourayra rapporte que Le prophète صلى الله عليه و سلم a dit:
"Quiconque veille en prière la nuit du destin avec foi et conviction aura tous ses péchés passés pardonnés".
Histoire
Daoud Moussa Peetcock raconte : « Lorsque j’étais encore en quête de la vérité (je n’étais pas encore musulman), il s’est trouvé sur mon chemin un ami musulman qui me suggéra de lire le Qur'ân. Il m’offrit même une traduction de celui-ci. Lorsque j’ouvris le livre, la première sourate sur laquelle je suis tombé était la sourate de la lune et le premier verset : « L'Heure approche et la Lune s'est fendue ». Je me suis alors demandé : Est-ce logique ? Qui peut donc détenir la puissance de fendre la lune ? Ce verset me rebuta et je décidai d’abandonner la lecture. Puis ma vie suivit son cour et je m’occupai ailleurs. Cependant, Allah connaissait ma sincère volonté de parvenir à la vérité. Ainsi, un jour alors que je regardais la télévision, je me suis arrêté sur une émission dans laquelle un présentateur anglais faisait une interview de trois spécialistes américains en astronautique. Le commentateur blâmait les scientifiques de dépenser autant d’argent dans ces voyages à la découverte de l'espace à un moment où la terre souffre de la faim, de la pauvreté, et des maladies. Il leur disait que tout cet argent aurait été bien plus utile pour la reconstruction de la terre. A cet argument, les trois hommes répondirent que ces technologies trouvent leur application dans de nombreux domaines tels que la médecine, l'industrie et l'agriculture. Ils ajoutèrent que l'argent n’a jamais été gaspillé mais plutôt utilisé pour le développement de technologies de pointe. Durant cet échange, ils mentionnèrent le fait que le voyage qui permit à l’homme de poser le pied sur la surface de la lune coûta à l’Amérique la modique somme de cent milliards de dollars. Le présentateur britannique s’écria horrifié : mais ce n’est pas possible ! Cent milliards de dollars juste pour planter le drapeau américain sur la surface de la lune ? Les scientifiques répondirent non ; l'objectif n'était pas planter le drapeau américain mais d'étudier plutôt la composition intérieure de la lune. Nous sommes parvenus à une trouvaille extraordinaire et incroyable. Le commentateur demanda alors : et quelle est cette découverte ? Ils répondirent : Un jour cette lune s’est scindé en deux parties, puis s’est ressoudée. Le commentateur demanda encore : et comment avez-vous découvert cela ? Les scientifiques répondirent qu’ils avaient découvert des modifications au niveau de la surface des roches lunaires qui s’étendaient par endroit jusqu’au noyau. Nous avons alors consulté plusieurs scientifiques et géologues qui ont conclu qu'un tel phénomène ne peut être expliqué que par la fission de la lune en deux parties. Lorsque j’entendis cela, je bondis de ma chaise en m’écriant : Incroyable !!! Allah a forcé les Américains à dépenser plus que cent milliards de dollars pour prouver aux musulmans un miracle qui a eu lieu il y a 1400 ans pour Mohammad ? Cette religion ne peut que détenir la vérité. Je me dirigeai alors vers ma bibliothèque, pris ce Qur'ân qui m’avait été offert il y a si longtemps et relu la sourate en question (sourate al Qamar). Cette sourate, qui a été ma voie d’accès à l’Islam. »
Sagesse
N’oublions jamais la mort parce qu’elle ne nous oubliera jamais.
Invocation
“Seigneur, parfais notre lumière et pardonne-nous. Car Tu es Omnipotent”.
Rabbana atmim lana noorana waighfir lana innaka AAala kulli shayin qadeerun
Idée
Essayons d’être généreux, Al Hassan Al Basri a dit qu’une personne n’est généreuse que quand elle l’est envers tout le monde.
La vie des compagnons
Lors de l’expédition de Tabuk, le prophète lui confia Médine, mais Ali eut honte de rester avec les femmes, les enfants et les hypocrites qui répendirent des rumeurs sur lui ce qui l’affecta, il sortit en pleurant sur les traces du prophète qui lui dit : « Ils profèrent des mensonges Ô Ali ! "Tu es vis-à-vis de moi dans la situation de Aaron à l'égard de Moïse, avec cette différence qu'après moi il n'y aura plus de Prophète". » Ali retourna à Médine l’esprit tranquille. Un jour, Ali vit que le prophète était affamé, aussi il partit à Médine à la recherche d’un travail en contre parti duquel il reçut des dattes qu’il alla partager avec le prophète, voulant plaisanter avec lui, il mit ses noyaux devant le prophète صلى الله عليه و سلم en lui disant :   « Tu as mangé toutes ces dattes ! » Il صلى الله عليه و سلم lui répondit : « Et toi tu as mangé les dattes avec leurs noyaux ! » Omar ben Al Khattab a dit d’Ali : « Le plus ascète des hommes à la surface de la terre après les prophètes est Ali Ben Abi Taleb. » Un homme l’aurait vu la nuit entrain de prier puis dire : « Ô bas monde, séduit un autre que moi car je t’ai répudié par trois fois. » Abu Bakr et Ali s’aimaient et Ali a dit un jour qu’il ne voyait pas de personne ayant plus de droit au califat qu’Abu Bakr : « …et d’ailleurs le prophète صلى الله عليه و سلم l’avait choisi pour diriger la prière, et s’il en avait voulu un autre il l’aurait fait. » Ali a encore répondu à un homme de Koufa à propos du califat d’Abu Bakr avant lui :         « Malheur à toi ! Abu Bakr m’a dépassé dans quatre choses auxquelles je n’ai pas eu l’audace d’arriver. Il m’a précedé dans la foi, dans la déclaration de la foi, en qualité de compagnon dans la grotte et dans le fait qu’il a été choisi par le prophète pour diriger la prière avant sa mort. » Quant à Omar il a dit aussi de lui : « Allah a préférré Ali à moi dans trois choses : il lui a donné l’étendard à Khaybar, il l’a préférré en lui donnant Fatima en mariage et à travers cette parole du prophète صلى الله عليه و سلم : «Tu es vis-à-vis de moi dans la situation de Aaron à l'égard de Moïse, avec cette différence qu'après moi il n'y aura plus de Prophète. »
La vie du prophète صلى الله عليه و سلم
Huit jours avant sa mort, le prophète صلى الله عليه و سلم dit:
« Mes frères d'Ohod (les martyrs) me manquent! Je veux leur rendre visite. » Il alla les voir et leur dit: « Assalam aleykoum martyrs d'Ohod! Vous êtes les précurseurs et je suis, inch'Allah, le suivant. »
Sur le chemin du retour, il se mit à pleurer, et ses compagnons lui demandèrent: « Qu'est-ce qui te fait pleurer ya rassoul'Allah? » Il répondit: « Mes frères me manquent! » On lui dit alors: « Ne sommes-nous pas tes frères? » Il dit: « Non! Vous êtes mes compagnons! Mes frères sont des gens qui viendront après moi, croiront en moi alors qu'ils ne m'ont pas vu! »
Puis son état de santé s'aggrava. Il rassembla alors ses épouses, chez Maymouna, et leur dit: « M'autorisez-vous à me faire soigner chez Aïcha ? » Elles l'autorisèrent à aller chez Aïcha. Il voulut alors se lever, mais n'y parvint pas! Vinrent alors Ali et Al Fadl pour le soutenir et l'aider à se déplacer jusque chez Aïcha.

 

| More